Télétravail et management font-ils bon ménage ?

 

Les sondages sur la perception du #télétravail révèlent certaines sources de satisfaction – gain de flexibilité dans l’organisation du travail, sensation de liberté, liens d’équipe maintenus à distance – mais aussi beaucoup de conséquences très négatives.  Là où certains se réjouissent du télétravail, d’autres éprouvent une grande perte de bien-être (résultats de l’étude Opinion Way commandée par le cabinet conseil Empreinte Humaine  : 44 % des salariés se sentent en situation de « détresse psychologique », dont 1/4 d’entre eux est en risque de dépression).

Côté managérial, 56% considèrent difficile de manager des collaborateurs à distance. Le manager serait-il le maillon faible de ce mode de travail ? (article de Bertrand Duperrin, expert FrenchWeb).
Si le manager ne peut pas être responsable de tous les mots, il doit gérer en même temps son propre changement et celui de ses collaborateurs, il est certain qu’un dysfonctionnement de management initiale va forcément être exacerbé.

 

Les 4 compétences utiles, ou à développer, pour faciliter le management en télétravail 

 

  • Aptitude à déléguer

« Exit » les personnalités hypercontrolantes … L’évaluation des activités d’un collaborateur devient davantage basée sur les résultats que sur les moyens. Il ne s’agit pas d’occuper le temps de son collaborateur mais de lui permettre de faire un travail qui a du sens pour lui, l’équipe, l’entreprise. Qui dit résultats à évaluer, dit objectifs clairs à définir en amont mais avec les moyens à mettre en œuvre relevant de la responsabilité de celui qui réalise l’activité.  Et moins la personne est expérimentée, plus les objectifs globaux sont saucissonnés.   

  • Aptitude à fixer un cadre de collaboration, des règles de fonctionnement et des objectifs

Il convient d’expliciter les règles de fonctionnement dans un cadre donné. Une méthode de suivi est nécessaire et il importe de se mettre d’accord au préalable sur les objectifs, les critères d’évaluation et les attendus. Chacun doit connaître ses limites et ses marges de manœuvres pour être efficace. Rappelez-vous qu’un objectif doit être SMART (Spécifique, Mesurable, Ambitieux, Réaliste et dans le Temps)
Mais dans tous les cas, le raisonnable est de rigueur. Par exemple le traitement et l’envoi des mails peuvent nécessiter une règle pour éviter les abus, la possibilité d’informer sur les plages horaires de disponibilité,  etc …

  • Aptitude à créer de la confiance

C’est le moment de pratiquer un management de proximité et d’en profiter pour développer une écoute active. Et il existe plusieurs plateformes permettant des visioconférences de qualité (à condition d’avoir une bonne connexion wifi). Donc c’est l’occasion pour s’entraîner à donner du feedback, à chercher l’alignement entre manager et collaborateur.
Et aussi se rappeler que l’autonomie génère automatiquement de la confiance. En tant que manager, il est clé de connaître le degré d’autonomie de son collaborateur et d’adapter son management en conséquence : autonomie de moyens (initiative) et autonomie d’organisation (gestion du temps). A ce niveau, faire preuve d’empathie est un gage de réussite.

  • Aptitude à communiquer et fédérer le groupe

Pour beaucoup de personnes, la perte du lien social est source de démotivation. Il est donc important de continuer à créer un climat d’équipe régulier, un collectif virtuel en quelque sorte. Ceci fait appel au développement d’aptitudes de communication et d’animation d’équipe. Une petite formation à l’utilisation d’outils collaboratifs peut être utile dans certains cas. Quelques petits trucs utiles : anticiper et préparer (comme une réunion normale), répartir des rôles entre collaborateurs, prévoir une accroche pour capter l’attention au démarrage et créer un sentiment d’appartenance, cultiver le naturel, bouger si vous voulez mais rester visible et travailler la vois (intonation, rythme, débit et articulation) – source actionco.fr – réussir sa visioconference

Enfin, le télétravail pousse au conformisme, donc n’hésitez pas à jouer la carte de la créativité pour apporter une dynamique sur la durée.

Communication relationnelle,  leadership et techniques de management,   soft skills et intelligence émotionnelle sont donc plus que jamais indispensables.

Conseil en développement personnel et professionnel