Les softs skills, ou compétences comportementales, restent des critères qui vont faire de plus en plus la différence. D’après l’article de LCI , aujourd’hui plus d’un tiers des recruteurs intègrent ces compétences dans leur processus de recrutement. Et pour la moitié d’entre eux, elles restent déterminantes pour l’embauche.

Les responsables RH sont-ils prêts à investir sur les soft skills dans leur recrutement ?
Les résultats du sondage concluent que pour plus des 3/4 des sondés, cela va permettre de mieux fédérer les équipes et donc impacter la fidélisation et la motivation. 
Cependant pour une minorité d’entre eux, l’effet mode des soft skills est mis en avant. Par exemple, ils se demandent comment garder la diversité des collaborateurs recrutés, comment ne pas écarter les profils les plus réservés? 

Cependant une très grande majorité d’entre eux pense que de toutes les façons, l’intelligence émotionnelle va prendre de plus en plus d’importance. Cela aura peut-être pour effet de révolutionner le temps du recrutement uniquement sur diplôme.

source : article Lci 

error: Content is protected !!

Conseil en développement personnel et professionnel