Avec l’arrivée de l’IA, il semblerait que le développement de l’esprit entrepreneurial devienne l’un des incontournables pour s’adapter à notre nouvel environnement professionnel.

En effet, le monde du travail va être en permanence en phase de changement. Or pour s’adapter et conserver une valeur ajoutée « humaine » au milieu de ces progrès technologiques,  un certain nombre de #qualités entrepreneuriales restent importantes :

  • Pouvoir prendre des décisions rapides lors de situations à risques (résolution de problèmes complexes, esprit critique, prise de décision) ;
  • Savoir agir de façon appropriée avec les autres (sens du service, sens de la négociation, management –motiver, fédérer, diriger-, coordination, avec un poids très important de l’intelligence émotionnelle) ;
  • Faire preuve d’adaptabilité pour être source de créativité et de flexibilité cognitive ;



Les freins à la capacité d’entreprendre

Une analyse plus poussée au sein d’entrepreneurs a permis d’identifier en autre 4 facteurs (*) :

  • des pensées contre-productives (s’ancrer sur le passé et ses échecs)
  • un engagement mal contrôlé (continuer à investir du temps, des efforts et de l’argent pour des raisons d’attachement au projet)
  • une grande porosité aux émotions (contamination du travail par ses émotions)
  • des erreurs d’attribution causale des réussites et des échecs

Si vous êtes face à ces freins, vous avez la possibilité d’opter pour un accompagnement qui vous apportera une prise de recul importante pour mieux rebondir.

Apport des neurosciences

Aujourd’hui diverses études scientifiques cherchent  à savoir comment l’instinct entrepreneurial (détection d’opportunités, rapport au risque, rapidité de décision dans l’incertitude etc …) s’est développé.

Ainsi, il a été prouvé que les ressources mentales développées pour résoudre un problème ne sont pas les mêmes entre un entrepreneur et un non-entrepreneur.

La compréhension du développement des compétences entrepreneuriales (notamment grâce aux neurosciences) devrait permettre de développer des éléments à intégrer dans les futures démarches pédagogiques.  

Osez entreprendre

De plus en plus de jeunes se laissent tenter par la création d’entreprise à la sortie de leurs études donc pourquoi pas vous ?

Si vous êtes un peu frileux et si vous souhaitez vous rassurer avant de vous lancer dans votre projet, vous avez la possibilité de vous lancer dans un bilan de compétences  entrepreneuriales (même financement que le bilan de compétences).

*source : InstinctBuisness – Décortiquer l’esprit entrepreneurial avec les neurosciences – article de Gaelle Picut

error: Content is protected !!

Conseil en développement personnel et professionnel