Dwight D. Eisenhower, président des États-Unis d’Amérique (n°34), aurait un jour déclaré : « Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important » (source Wikipedia). Cette citation est à l’origine de la matrice d’Eisenhower, outil précieux pour mieux gérer son temps.

En résumé,

haut gauche haut droit bas gauche bas droite
JE DELEGUE JE FAIS JE PLANIFIE J’ELIMINE

Or pris dans l’engrenage du quotidien, on oublie souvent ce grand principe qui consiste à faire la différence entre l’important et l’urgent. Pour rappel, ceux (entreprise ou individu) qui réussissent le mieux arrive à consacrer 65 à 80% de leur temps aux activités du cadran « Important et non urgent » ;

Si l’on se trouve dans une configuration où tout est Urgent et Important, cela n’indique pas une sur-efficacité mais appelle à revoir la définition de ses priorités sous peine d’être submergé et donc en sous-efficacité à termes.

Et lorsqu’on procrastine, on a tendance aussi à ne pas prendre la matrice dans le bon sens …

source : http:blog.usievents.com/tim-urban-dans-tete-un-procrastinateur/

Enfin si vous n’êtes toujours pas convaincu… alors rappelez-vous l‘histoire des gros cailloux 

Source « Scoop it »


HISTOIRE DES GROS CAILLOUX …

Un jour, un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur la  planification efficace de son temps à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines…lire la suite

Conseil en développement personnel et professionnel