Pourquoi a t’on du mal à s’affirmer ?

Une demande récurrente en coaching concerne le besoin de gagner en efficacité dans ses relations ou sa communication. Et ce manque d’efficacité résulte bien souvent d’une difficulté à s’affirmer « correctement ».

Car à notre insu, nous entrons facilement dans des jeux psychologiques dont il est difficile de s’extirper tant que nous n’en prenons pas conscience.

En effet, ces jeux deviennent vite épuisants car ils sont source de sentiments négatifs – colère, frustration, manipulation, impuissance -.
Et s’ils aboutissent toujours à une inefficacité de communication, ils contribuent en plus à diminuer l’estime de soi et la confiance en soi.

Mais quels sont ces jeux psychologiques qui empêchent de s’affirmer ?  

Le concept le plus connu est celui du « Triangle de Karpman ou triangle dramatique» (identifié par Stephen Karpman, psychologue américain dans les années 70)

Et ce triangle met en jeu 3 rôles qui peuvent être pris alternativement par la même personne suivant les situations : la victime, le sauveur et le persécuteur.

Lequel des 3 rôles prenez-vous habituellement ?

Le rôle du persécuteur 

Il agit d’abord dans son intérêt et a besoin de dominer la situation.
Et son comportement est plus ou moins agressif et il fait « souffrir » les autres car il cherche à mettre son interlocuteur en position d’infériorité.
En quelque sorte, il cherche à punir et l’autre, sa victime, a peu d’importance quand le jeu s’opère.

Le rôle de la Victime

Elle a le sentiment qu’elle subit ou va subir les circonstances sans que ce soit sa faute.
Et elle agit comme si elle n’avait pas les ressources en elle pour résoudre le problème.
Ainsi elle peut se sentir agressée, manipulée et impuissante. Or cette position contribue au manque d’estime de soi.

A noter que cette victime pourra parfois prendre la position de persécuteur pour se protéger (mais attention, certaines personnes peuvent être affectées lourdement par cette position de victime).

Le rôle du Sauveur

Il cherche surtout à aider la victime. Il prend à son compte la responsabilité de trouver une solution au problème de la victime. Il va alors interagir avec autrui plein de bonnes intentions sans vérifier si sa victime a besoin de son aide. Tour à tour justicier, conseiller, protecteur …. il peut se contraindre à faire des choses qu’il ne souhaite pas faire. Il peut ainsi basculer vers un rôle de persécuteur ou victime s’il ne reçoit pas la reconnaissance qu’il attend.

Qu’est-ce que s’affirmer ou l’affirmation de soi ?

L’affirmation de soi est la capacité à exprimer ses pensées, ses sentiments et défendre ses idées, clairement et dans le respect des autres.
Or aucune des trois positions citées précédemment ne permet de s’affirmer efficacement :

  • la victime a besoin d’apprendre à dire « non » plus facilement,  
  • le persécuteur a besoin de mieux tenir compte et de mieux comprendre les autres pour les convaincre,
  • un sauveur a besoin de se désinvestir de sa responsabilité de « sauveur » du monde.

Le coaching reste une approche efficace pour prendre conscience de ces jeux psychologiques et modifier son comportement.