L’évolution du management et la cohabitation des générations X, Y et Z

Posté par:

Le style de management  se complexifie car les équipes sont constituées de personnes de tranches d’âge différentes et donc  confrontées à des différences de fonctionnement liées aussi à la culture générationnelle. Nous sommes passés d’un management  autocratique (avant 1960), à un management  participatif (génération X 1960- 1980), à un management collaboratif (génération Y 1980 – 1995) pour aboutir à un management éclairé (génération Z après 1995).

Chaque manager, chaque dirigeant, doit donc être capable de tirer parti des différences de chaque génération, aussi bien au niveau des valeurs que des attentes.  Encourager l’interaction intergénérationnelle c’est apprendre au plus jeune à chercher l’expérience et la sagesse auprès des plus âgés et permettre aux plus âgés de s’ouvrir aux nouvelles perspectives qu’offrent les jeunes employés.

A titre d’exemple, citions la possibilité d’offrir différentes  options de travail ( l’arrivée du télétravail en est un exemple), de s’attacher davantage au résultat plutôt qu’aux moyens utilisés, de savoir mesurer le succès, d’offrir différentes approches et outils d’apprentissage, de tenir compte des besoins personnels (souplesse dans la gestion du temps, limitation de la « réunionite »…), de savoir motiver les personnes investies et engagées, de faciliter l’échange, la communication (quelque soit le moyen utilisé) et la reconnaissance.  En deux mots, beaucoup de flexibilité et de tolérance sans pour cela associer les problèmes de caractères, de paresse et d’immaturité aux traits générationnels.

Une comparaison intéressante des différentes générations dans le tableau ci-dessous (source blog Fresh Air).

modele management inter generationnel

 

 

 

 

 

  Dans la même thématique

Ajouter un commentaire