Comment trouver sa voie professionnelle est une interrogation qui revient très souvent. Il existe un lien entre la #personnalité d’une personne et sa préférence pour un environnement professionnel. En effet, la personnalité est une combinaison de caractéristiques qui vont influencer nos motivations, nos intérêts professionnels et nos choix.

 

La personnalité selon C.Jung

Selon C.Jung, notre comportement dans une situation donnée n’est pas le fruit du hasard.  Mais cela résulte de préférences que nous développons dans le temps. Ainsi la résultante de ses observations a permis la création d’un indicateur de personnalité –  #le MBTI® – . Cet indicateur donne un certain éclairage sur notre fonctionnement préférentiel. Et il permet encore aujourd’hui d’apporter beaucoup de sens dans la compréhension de certaines nos difficultés professionnelles.

 

Tout est une question de dosage d’énergie

Notre personnalité est influencée par le milieu dans lequel nous évoluons. Mais sur la durée, une personne se sentira plus confortable et peut-être plus en forme si le milieu dans lequel elle vit et travaille fait appel à ses tendances naturelles.  Mais attention, cette notion de confort est différente de la notion de compétences. Car en effet, nous pouvons être très compétent(e) dans un environnement qui demande beaucoup d’efforts et inversement. C’est heureusement pour cette raison qu’on ne peut pas recruter une personne uniquement en se focalisant sur sa personnalité. Néanmoins, plus nous comprenons ce qui nous ressource le plus et ce qui lui pompe le plus d’énergie, plus nous pouvons prendre des décisions éclairées en fonction de nos choix de vie.

 

La notion de zone d’effort et zone de confort

Donc identifier et comprendre ce que sont nos zones d’effort et nos zones de confort permet d’agir en connaissance de cause. Car choisir ce est le plus ressourçant nous permet de mieux valoriser nos forces, d’évoluer plus sereinement grâce à un meilleur équilibre d’énergie.

De plus, travailler dans un environnement effort risque à terme de nous priver de nos talents naturels par « épuisement » de nos ressources. Par exemple, prenons le cas d’un artiste pour qui l’improvisation et la créativité sont sources de talent. Mais pour qui, la gestion rigoureuse du planning et du budget restent des zones d’effort. Et  ce même artiste peut décider de mettre une énergie et une concentration très importante dans une gestion sans faille de son quotidien.  Alors il est fort à parier que cela ait des répercussions sur ses talents d’artiste.

Il est à noter que de nombreuses études ont été faites pour démontrer les corrélations existantes entre la personnalité et les métiers avec #l’indicateur MBTI®

Source : Introduction to Type and Carrers by A.L.Hammer, 1993, Paolo Alto ; Studies that compare type Theory and Left-brand/Right brand Theory by S.J.Power and L.L .Lunsten ; Guide to the Strong and MBTI Entrepreneur report