Motivation au travail

Posté par:

Comment nos motivations influent notre façon de faire au travail et dans la vie quotidienne ?

La motivation est généralement ce dont nous avons le moins conscience et provient d’éléments profondément ancrés dans notre inconscient. Elle se caractérise par un désir d’éprouver de la satisfaction à atteindre un certain état.

Plus simplement, un individu ne s’implique dans une action que s’il a répondu « oui » à 3 questions :

  • Suis-je capable d’atteindre mon objectif ?
  • Y aura-t-il une contrepartie de mon entourage ?
  • L’enjeu présente-t-il un intérêt ?

David Mc Clelland en 1949 a expliqué les comportements sociaux à partir de trois besoins ou sources de motivation. Pendant plusieurs années, lui et son équipe ont mené des études approfondies sur les liens existants entre la motivation et la performance au sein des organisations.

L’importance de ces trois besoins varie d’un individu à l’autre. On distingue :

  • Le besoin d’accomplissement : c’est le besoin d’atteindre ou de dépasser un certain standard de performance. Autrement dit, la personne a besoin de se fixer des objectifs difficiles mais réalistes ;
  • Le goût de la relation à autrui : c’est le besoin de relations amicales et d’interactions avec autrui sans conflits. Cette personne se sent bien dans des environnements coopératifs ;
  • L’envie d’exercer une influence : ce besoin d’influence peut se manifester de deux façons, soit la personne à besoin de sentir qu’elle a du « pouvoir sur autrui », soit la personne est soucieuse de s’investir dans des activités qui vont diriger les efforts de son équipe ou des autres.

D’autres théories segmentent la motivation en motivation extrinsèque et motivation intrinsèque.

Les facteurs intrinsèques sont liés à la motivation au travail alors que les facteurs extrinsèques sont sources d’insatisfaction au travail.

Les facteurs intrinsèques d’emploi tels que le respect, la promotion et la croissance feraient davantage écho chez les personnes qui ont un besoin d’accomplissement important alors que les facteurs extrinsèques tels que la vie personnelle, les relations avec les collaborateurs ou le hiérarchique seraient plus importants chez les personnes qui ont un fort goût pour la relation à autrui.

Posez-vous la question de savoir quel poids vous donnez à ces différentes sources de motivation ?

  Dans la même thématique

Commentaires

  1. Théophane SANFO  juin 20, 2014

    Je suis un tout nouveau coach à la recherche de mes marques pour établir avec succès, mon cabinet de Coaching au Burkina Faso. Votre article sur la motivation au travail m’a été d’un très grand intérêt. Toutefois, je serais davantage comblé de savoir comment faire et réussir un coaching collectif de motivation au travail. un Modèle de module et d’orientation seront des éléments précieux pour moi. Merci pour tout car je sais que je peux compter sur vous. Nous pourrons éventuellement parler de supervision. Pourquoi pas?

    répondre

Ajouter un commentaire