Existe-t-il un profil de personnalité « burn out » ?

Posté par:

Epuisement professionnel

Une étude récente confirme que la moitié des salariés français sont confrontés aujourd’hui à des situations d’épuisement professionnel, que ce soit directement ou par le biais d’une connaissance confrontée elle-même à des situations de burn out (source : étude publiée l’institut Think pour Great Place to Work)  

Il est important de garder en mémoire les caractéristiques de comportement  qui peuvent favoriser un burn out lors de période de surcharge de travail. Car chacun peut être un jour concerné, quel que soit son niveau de responsabilités ou de compétences.

Bien que la liste de comportements identifiés soit liée à un individu,  il ne fait aucun doute qu’il existe une responsabilité partagée entre le salarié et l’entreprise, entre le collaborateur et le manager.

Quels sont ces points de vigilance ?

  • Une forte exigence par rapport à soi-même (sens du perfectionnisme élevé) ;
  • Une forte conscience professionnelle qui conduit à un centrage de sa vie sur son travail réduisant « à néant » tout espace de vie privée ;
  • Une estime de soi / confiance en soi en chute qui conduit à se sur-adapter en permanence à un environnement inconfortable et à développer un sentiment d’incompétences ;
  • Un sentiment de manque de signe de reconnaissance, de récompense ou encore un décalage important entre ses propres valeurs et celles de l’entreprise ;
  • Des difficultés à définir des limites et des priorités dans le cas de surcharge de travail mais aussi à déléguer et/ou à travailler en équipe ;

Dans tous les cas, il est possible de se prémunir contre des états de stress important en utilisant le coaching pour travailler l’estime de soi, la gestion des croyances qui freinent l’adaptation à la réalité du moment, la gestion des priorités ou encore son propre système de valeurs, le tout dans un climat de bienveillance.

 

  Dans la même thématique
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire